//La Vie, la Mort : Ce qu’il faut savoir avant d’en parler avec son enfant ?

La Vie, la Mort : Ce qu’il faut savoir avant d’en parler avec son enfant ?

Il n’est pas facile d’aborder certains sujets avec les enfants. Nombreux sont ceux qui sont compliqués à expliquer et certains d’entre eux cristallisent en plus des tabous ou tout du moins des moments qui peuvent nous rappeler de très mauvais souvenirs à nous, les adultes. C’est le cas de la mort. Pourtant, c’est une question récurrente chez les petits. Tous les enfants passent par une phase de questionnements sur ce sujet bien précis et quand cela arrive, nous nous trouvons parfois dans l’embarras parce que nous ne savons pas comment expliquer les choses. Au-delà de ça, les enfants peuvent aussi être confrontés directement à la mort parce qu’elle arrive dans leur environnement proche. De nombreux parents se questionnent donc sur la façon d’aborder les choses. Heureusement, de nombreux spécialistes se sont penchés sur la question et ils ont des éléments de réponse à donner.

Ne surtout pas éluder la question et botter en touche

Il n’est pas rare pour des parents d’avoir un jour été confronté à son enfant en pleurs et inconsolable parce qu’il ne veut pas que son papa, sa maman ou ses grands-parents meurent. Devant cette situation, nous sommes parfois sans voix parce que cela arrive alors que nous ne y attendons pas. Mais rassurez-vous, c’est tout à fait normal. Lorsqu’il commence à comprendre la notion du temps qui passe, un enfant perçoit qu’il y a la mort au bout. Pour peu qu’il soit dans un climat anxiogène ou qu’il ait entendu des paroles qui ne lui étaient pas destinées, la question s’impose à lui et il a besoin de réponses. Il ne faut surtout pas chercher à le préserver en éludant ses angoisses au prétexte qu’il est trop jeune ou que ce serait trop compliqué à expliquer. Un enfant perçoit énormément de choses, et si ses parents ne veulent pas répondre, c’est encore plus angoissant pour lui. Il se sent vite responsable et les non-dits peuvent causer plus de dégâts qu’un discours non adapté.

L’importance de parler de la mort à son enfant dès qu’il aborde le sujet

Nous sommes entourés de situations qui renvoient à la mort. Cela ne sert à rien de le nier. Des animaux meurent autour de lui, des plantes aussi et bien sûr, des êtres humains. Même si nous faisons très attention, il va forcément en entendre parler. D’ailleurs il serait inutile d’essayer de le préserver, ce serait peine perdue. C’est pour cette raison qu’il faut lui parler de la mort dès qu’il en ressent le besoin. En fonction de son âge, on choisira les mots pour calmer les angoisses et les faire accepter. Les enfants abordent souvent les questions de manière simple, rationnelle et concrète. La moindre des choses est de leur répondre de la même façon. Si vous-même vous abordez sereinement les choses, il se sentira rassuré et il intégrera petit à petit cette notion.

Célébrer la vie

Vous devez partager vos émotions avec votre enfant pour que lui aussi puisse exprimer les siennes. C’est très important de pouvoir extérioriser sa tristesse et ses angoisses et de les surmonter tous ensemble. Mais vous devez aussi montrer que la vie continue et que, passés les moments difficiles, de bons vont arriver.

2020-06-22T09:19:09+02:00 22 juin 2020|Catégories : Blog sur l'actualité des franchisés|

Laisser un commentaire